UN TEXTE DE GILLES CLEMENT-éloge de la friche

Publié le par peter29

2 lunes grenier 03-2010

 

 

LORS D'UNE EXPOSITION DU GRAVEUR FRANCOIS BEALU AU MUSEE  DES BEAUX ARTS DE QUIMPER, J'AI PU CONSULTER L'EXTRAIT DE L'OUVRAGE "ELOGE DE LA FRICHE" OU LES GRAVURES DE FRANCOIS BEALU COTOIENT LE TEXTE CI-DESSOUS DE GILLES CLEMENT.

UNE BELLE OSMOSE.

 

 

"Abandonner les chemins ,s'engager dans la périphérie du lisse et du légal sans rien dire à personne,voyager entre le dit et le non-dit de la nature jusqu'à l'ivresse et l'épuisement.

Rentrer chez soi plein de fatigue et d'images pour écrire des cartes et faire des dessins.Car ces choses-là sont encore inconnues,il faut les livrer avec lenteur et parcimonie.ou encore s'élancer dans la bataille du savoir,devenir cartographe,dramaturge,arpenteur de l'oubli,révélant au monde étonné l'infinie géométrie des friches,l'inépuisable configuration des délaissés,l'invention des être abandonnés à eux- mêmes.

Alors oui,dessiner les paysages,comme une fête,un relief mental soumis aux partitions du vent,aux animaux bondissants,aux émergences des chênes dans le ciel à l'ombre passagère des feuillages d'été,aux insondables ronciers, aux vocalises humaines hésitantes et légères.

Apprivoiser la nature avant de lui donner un nom."

 

 

Gilles Clément

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article